Coudre des masques de protection…

Coudre un masque de protection

Coudre des masques de protection…

Un confinement qui dure…

Lundi 20 Avril. En confinement encore et toujours. Les semaines s’allongent, il faut continuer à se protéger, et ainsi, à protéger les plus fragiles d’entre nous… Parallèlement à la nécessité de ne sortir de chez soi que pour des raisons valables et à adopter les gestes barrières, il est maintenant également conseillé de porter des masques de protection. Ceux-ci ne remplacent évidemment pas les masques médicaux mais ces derniers, en quantité trop limitée, doivent être réservés aux soignants…Les masques en tissu, dits “masques barrières” permettent de se protéger des postillons et d’éviter aussi de se toucher le visage avec nos mains potentiellement porteuses du virus… C’est donc “mieux que rien”. Et c’est donc le moment de coudre des masques…

Coudre des masques de protection…

Pour vous aider à trouver les bonnes informations et à coudre des masques de qualité, voici quelques informations.

Tout d’abord, il est recommandé de tenir compte des recommandations de l’AFNOR, association française de normalisation. Cet organisme a mené des études pour définir les matériaux et les techniques de confection permettant de confectionner des masques qui soient conformes aux attentes. Je vous invite donc à vous rendre sur le site de l’AFNOR pour télécharger le document “coronavirus téléchargez le modèle de masque barrière“.

Parmi les tutos que vous trouverez sur le net, il y a différentes formes de masques. Le masque dit “canard” est déconseillé car il est compliqué à réaliser. Le masque du CHU de Grenoble, beaucoup réalisé au début du confinement, est désormais considéré comme non conforme par l’AFNOR du fait de la présence de coutures sur la ligne nez-bouche. Le modèle retenu par l’AFNOR est finalement le masque à plis. Plusieurs couturières sont recensées sur le site de l’AFNOR pour leurs tutos de confection. Parmi elles, le site de L’atelier des gourdes propose un tuto en texte et en vidéo You tube, ainsi que différents articles pour vous guider au mieux.

L’avis de Pique & Colegram…

Nous avons testé plusieurs tutos trouvés sur le net pour coudre des masques et c’est celui de “L’atelier des gourdes” que nous trouvons le plus clair. Il s’agit d’un masque à plis, facile à réaliser. Il adhère bien au visage et présente plusieurs options : élastiques derrière les oreilles, élastiques derrière la tête, liens noués derrière la tête.

  • Le modèle avec élastiques derrière les oreilles a pour avantage d’utiliser assez peu d’élastique, mais, pour certaines personnes, il peut ne pas être très confortable sur un temps long. Si vous choisissez cette option, il faudra adapter la longueur de l’élastique à la personne qui le porte… Le tuto conseille 20 cm d’élastique. Mais, selon les personnes, cela peut être 17 ou 18cm… Si vous réalisez un tel masque pour une personne pour laquelle vous ne pouvez pas adapter la taille, conservez une longueur de 20cm. La personne pourra faire un nœud sur l’élastique si besoin.
  • Si vous avez suffisamment d’élastique et que cela vous convient, vous pouvez réaliser un masque avec les élastiques passant derrière la tête : le masque sera bien plaqué sur le visage et le port sera confortable.
  • Enfin, vous pouvez mettre des liens à la place des élastiques. Vous pouvez utiliser du trapilho, du biais, du ruban sergé. Si vous souhaitez les nouer derrière la tête, prévoyez une longueur de 45cm environ pour chacun des 4 liens. J’ai testé ce système avec du trapilho et j’ai trouvé cela très confortable. Le trapilho peut aussi remplacer l’élastique dans le modèle avec élastiques derrière les oreilles. Personnellement, je réalise tous mes masques ainsi : masques s’attachant derrière les oreilles avec des liens en trapilho, beaucoup plus doux. Le trapilho n’ayant pas l’élasticité de l’élastique, il faut compter 1 ou 2 cm de longueur supplémentaire, l’idéal étant de tester sur la personne qui portera le masque…

Les fournitures nécessaires

Vous avez besoin de tissus de coton, au maillage serré et d’épaisseur moyenne. Vous pouvez réaliser des masques avec 2 ou 3 épaisseurs de tissus. Pas de tissus synthétiques, pas de polaire, pas de filtre d’aspirateur…

Vous trouverez sur le site:

Concernant les tissus, n’hésitez pas à piocher dans vos réserves ou dans vos armoires : draps, taies d’oreillers, vêtements que vous ne mettez pas si le tissu est adapté…

Coudre des masques pour qui?

Pour vous, votre famille, vos amis… Peut-être aussi pour les soignants de votre ville, pour ceux qui ne peuvent les confectionner eux-mêmes… Si vous le souhaitez, vous pouvez vous inscrire ici: Masques barrières réalisés. Il s’agit d’une plate forme qui fait le lien entre l’offre et la demande, partout en France. Vous aurez ainsi la satisfaction d’apporter votre aide et de participer ainsi, à votre échelle, à nous protéger…

Pensez aussi qu’il faudra changer de masque toutes les 4 heures. Il faut donc prévoir une petite collection… A vos machines!

 

Partager cette publication


X