La poupée Waldorf

  1. L’histoire de la poupée Waldorf

    a)  La pédagogie Waldorf

    La pédagogie Waldorf Steiner a été fondée par Rudolph Steiner, un philosophe autrichien. En 1919, celui-ci ouvre la première école Steiner-Waldorf accueillant les enfants de l’usine de cigarettes Waldorf-Astoria à Stuttgart (C’est de là que vient le nom de poupée Waldorf). Cette pédagogie, s’appuyant sur l’anthroposophie, donne une place importante à la nature et à la créativité. Elle est encore dispensée aujourd’hui dans les jardins d’enfants et les écoles Waldorf-Steiner, principalement en Europe et en Amérique du Nord.

    b)  La poupée Waldorf

    Qu’est ce qu’une poupée « Waldorf »? La poupée Waldorf est un des jouets phares de la pédagogie Steiner-Waldorf. C’est une poupée en matières naturelles, douce, chaude et inspirante.

    Les premières poupées en tissu sont apparues en Allemagne au début du 20ème siècle grâce à Käthe Kruse. Celle-ci souhaitait pour ces enfants, non pas des poupées en porcelaine rigide et froide, mais des poupées douces à câliner. En 1905, elle crée une première poupée pour ses enfants, sans se douter qu’elle deviendrait une grande créatrice de poupées, pour le monde entier…

    Dans sa conception de l’éducation, Rudolf Steiner a mis en avant l’intérêt de proposer à l’enfant une poupée douce, en matières naturelles et adapté à son âge. Il est ainsi à l’origine de la poupée Waldorf. C’est une poupée « fait main », que les pédagogues et les parents réalisent selon des techniques artisanales et des principes définis par Rudolf Steiner. Ainsi elle n’est pas un simple jouet, mais un outil pédagogique utile pour le développement et le bien-être de l’enfant.

  2. Le concept de la poupée Waldorf

    a) Une poupée douce et naturelle

    Une poupée Waldorf, comme tous les jouets Waldorf, est confectionnée à partir de matières naturelles (coton, laine). Ces matières douces et chaudes, tout en étant respectueuses de la nature, nourrissent les sens de l’enfant et sont apaisantes.

    Aussi, comme tous les jouets Waldorf, une poupée Waldorf est un objet qui a du sens. Ce n’est pas juste une poupée de chiffon, c’est une poupée travaillée pour aider l’enfant à grandir et pour déclencher des émotions. En offrant à l’enfant des jouets fabriqués à la main, on favorise le sentiment de bien-être tout en développant le goût des choses authentiques et cela favorise l’attachement de l’enfant à sa poupée.

    b) Une poupée adaptée à l’âge de l’enfant

    Les pédagogues des écoles Waldorf ont conçu différents modèles de poupées en relation avec l’âge de l’enfant. Ils se sont appuyés sur le développement physique de l’être humain, en termes de formes et de proportions.

    Pour le tout petit pour lequel la tête est proportionnellement très grosse, la poupée proposée n’est qu’un simple carré de tissu noué pour former une tête remplie de laine cardée. Pour l’enfant grandissant, des nœuds font apparaitre les mains. Puis, on pourra confectionner, pour l’enfant plus grand, une poupée avec des membres, des cheveux, des vêtements simples… Plus l’enfant grandit, plus la poupée est complète. Cette poupée de plus en plus précise s’accorde avec le développement de l’enfant.

    c) Une poupée épurée qui stimule l’imagination

    Pour l’enfant, la poupée est une image de l’être humain, à laquelle il peut s’identifier. Mais cela n’est possible que si son imagination créatrice peut fonctionner. Qu’il s’agisse d’un simple carré de tissu noué pour matérialiser la tête ou d’une poupée avec des membres et des cheveux, il est essentiel que les traits de la poupée soient simples. La poupée Waldorf possède donc des petits yeux, une petite bouche, de manière à ce que l’enfant puisse y déceler différents sentiments. L’enfant verra ainsi sur le visage de la poupée des expressions différentes selon les jours et son humeur… Les membres sont simples, les mains et les pieds sont juste suggérés. Selon Rudolf Steiner, si vous donnez une poupée dont le visage et le corps possède beaucoup de détails, « vous l’empêchez de déployer l’activité de son âme car pour saisir du regard quelque chose de bien précis, de bien formé, il lui faut en tout point mettre fin à son activité intérieure, à cette imagination merveilleusement délicate qui s’éveille.»

    d) une poupée unique

    Fabriquée à la main, chaque poupée est unique. Elle a une histoire. L’adulte, en la façonnant de ses mains, y dépose un peu de lui. L’enfant reçoit ainsi une poupée portant ce petit supplément d’âme qui la rend unique.

    Mounira Bailly, directrice du jardin d’enfants dit que «La poupée Waldorf n’est pas un objet froid et impersonnel fabriqué par une machine. La personne qui la réalise y apporte beaucoup d’attention et de soin, elle y met beaucoup d’amour, elle y met de la vie. »

  3. La poupée Waldorf de Pique & Colegram

    a) mon histoire de poupées

    J’ai découvert la poupée d’inspiration Waldorf il y a 18 ans et j’ai aimé tout de suite. Ayant suivi plusieurs formations, j’ai confectionné de nombreuses poupées, pour mes enfants d’abord, puis pour des enfants de la famille ou d’amis. Je n’ai jamais cessé de « donner vie » à des poupées, avec passion. Je suis devenue une « doll maker » !

    A la suite de divers événements personnels, j’ai décidé de faire de mon activité de passion, une activité professionnelle. C’était le début de l’aventure Pique & Colegram … Mon idée était, dès le début, de mettre en avant l’intérêt de réaliser de ses mains des objets, sains, doux et inspirants. Je souhaitais donc que chaque modèle crée de mes mains donne lieu à des kits à faire soi-même. Des kits complets de modèles longuement réfléchis, des explications détaillées, des matières naturelles, à vous transmettre. Comme des petits secrets de bienveillance.

    J’ai donc travaillé de longues heures pour créer mon modèle de poupées Waldorf. Si certaines techniques, en particulier le principe du modelage de la tête, sont communes à toutes les poupées Waldorf, chaque créatrice possède son propre modèle qui nécessite de :

    1) Maitriser la technique du modelage de la tête, définir les moyens pour obtenir un joli rendu, tout en étant réalisable par tous !

    2) Créer un patron corps à la fois aisé à réaliser et harmonieux, et adapter les proportions.

    3) Définir mes différentes techniques de chevelure pour s’adapter aux goûts et capacités de chacun

    4) Faire le choix des matières en sélectionnant et testant des matières écologiques et de belle qualité.

    5) Travailler sur des explications longues, précises, avec photos et schémas pour que la confection soit un moment de plaisir et de sérénité

    Ainsi, après de nombreuses heures de travail, est née une petite poupée de 23cm, issue d’une tradition ancienne pour elle, d’années de « façonnage » pour moi, pour qu’à votre tour, vous ayez le plaisir de faire des poupées pour des enfants chanceux…

    b) mes modèles

    Mes modèles de poupées Waldorf différent les uns des autres par la taille et les techniques de confection. Pour commencer l’aventure de Pique & Colegram, j’ai crée 4 modèles de poupées Waldorf mesurant 23cm : Bergamote, Camomille, Passiflore et Marjolaine, chacune existant en kit à faire soi-même. Puis est arrivé Romarin, un garçon de 23cm, aux cheveux bouclés courts, lui donnant un air tout doux. Ensuite, est née Citronnelle, une fille aux jolies tresses, dont les cheveux sont cousus sur la tête. Ayant des demandes de poupées plus grandes, j’ai crée un modèle de poupée de 32cm e, adaptant les proportions tête-corps et en définissant les nouvelles explications de chevelure. Iris, Violette et Mimosa, deux filles et un garçon sont donc arrivés ! Enfin, j’ai eu beaucoup de plaisir à créer Petite Centaurée, une mini poupée de 16cm… Ayant toujours aimé les petites choses, depuis la petite enfance, je crois qu’elle est devenue ma préférée…

    Mes poupées sont plutôt fines, ce qui est assez rare en France, où l’on trouve plutôt des poupées potelées, avec des membres assez gros. On dit qu’on fabrique des poupées qui vous ressemblent… ! Elles présentent un modelage de tête classique, avec le travail de relief : marquage des yeux, des joues…. Elles sont réalisées à partir des plus belles matières existantes pour la confection des poupées : Jersey et laine cardée de très grande qualité, fils solides, laine cheveux conçues pour les poupées, matières oeko tex… Enfin, les différents modèles différent par le type de chevelure. Cheveux longs fixés sur un bonnet tricoté ou crocheté pour Bergamote, Passiflore et Violette. Cheveux cousus sur la tête pour Marjolaine, Citronnelle et Iris. Simple bonnet pour Romarin et Mimosa. Cheveux brossés après avoir réalisé un bonnet pour Camomille et Petite Centaurée.

X