La lumière de vos mots doux…

la lumière de vos mots doux

La lumière de vos mots doux…

Créer des douceurs…

Au début de l’aventure, à chaque rentrée scolaire, mes enfants me demandaient : “Qu’est ce que je marque sur la fiche, c’est quoi ton métier?” J’avais souvent envie de répondre : créatrice de douceurs, glaneuse de sourires… mais ça n’existe pas au rayon des métiers. Et… *créatrice d’objets doux et poétiques en matières naturelles, pour l’enfant et l’adulte*, ça ne rentre pas dans la case. Alors je disais : “Tu peux écrire créatrice couture, créatrice d’accessoires, créatrice de poupées”, sans être vraiment satisfaite car c’est un peu restrictif.

Mon métier, c’est bien plus que ça. C’est mêler la créativité à l’éthique. Faire le choix de la douceur et de la qualité. Désirer tout mettre en oeuvre pour vous apporter du bonheur. Souhaiter vous transmettre la joie de confectionner. Accepter d’y consacrer beaucoup de temps. Profiter de la joie de faire naître de mes mains des poupées, des lutins, des oiseaux, des fleurs… Et récolter avec une infinie gratitude la lumière de vos mots doux…

Je crée pour glisser dans la vie des petites attentions douces, des objets qui font sourire, qui apaisent, qui allègent.

Concevoir des kits créatifs…

Avec les kits, je vous donne l’opportunité de confectionner de vos mains pour vous ressourcer dans ces heures créatives, vous réjouir d’avoir réussi, apprécier d’offrir à ceux que vous aimez vos réalisations dans lesquelles il y a un peu de vous. Je vous imagine découvrir les kits, vous lancer, voir le travail avancer, être impatientes, prendre le temps, vous étonner parfois d’y parvenir. Je songe aux instants où vous donnez ces objets à vos enfants, à vos amis. Ces instants fugaces mais précieux entre vous où il se passe quelque chose d’indicible, où un petit bonheur s’installe…

Confectionner vos poupées…

A côté de cela, lorsque je réalise pour vous une poupée Waldorf, je pense à l’enfant qui la recevra, aux heures de connivence, de câlins, d’apaisement, de partage. Je pense au moment où il découvrira son visage, aux gestes qu’il fera, au temps nécessaire pour qu’elle devienne sienne. J’imagine les heures de jeux, les retrouvailles après l’école, les confidences qu’il partagera avec cette poupée qui veut bien tout entendre et qui sera là, toujours, pour apporter sa part de douceur.

Recevoir vos mots doux…

Parfois, je reçois des mots de vous. Des mots doux.

Je pense à cette délicieuse phrase : “Je vous ai rêvée, je vous ai trouvée… merci d’exister.”

Je pense à tous ces messages encourageants qui témoignent de votre satisfaction, de votre émerveillement.

Et je me réjouis à l’idée d’avoir transmis cette douce créativité qui enrichit le coeur.

Je suis heureuse de faire ce métier qui n’a pas de nom, ce métier qui crée de jolies émotions…

 

Partager cette publication


X